Immobilier

Quels sont les droits des bailleurs face aux locataires mauvais payeurs ?

demeurent les principales craintes de tous les propriétaires Les locataires mal payés et les loyers non payés . En fait, si les loyers ne sont pas perçus à temps, cela peut vous mettre dans une situation financière difficile. Compte tenu d’un mauvais locataire payeur, il est préférable que vous preniez les devants dès que possible et trouver une solution à ce conflit. Voici nos conseils pour faire face à un mauvais payeur locataires.

Lire également : Achat d'une maison à Lambersart, votre agence immobilière pour vous accompagner

L’ essence du dossier :

  • Quand pouvez-vous réagir à un mauvais payeur ?
  • Points de location qui vous protègent
  • Les différentes procédures, gassworthy et judiciaire
  • Recours pour le recouvrement des montants dus

Prenez les devants face à un mauvais locataire payeur

Lire également : Les prix de l'immobilier à Paris vont continuer de flamber

En plus de la vérification financière d’un futur locataire, il est difficile de faire unpour identifier le mauvais payeur lors de la création du fichier de location. Parfois, malgré des salaires confortables et des garanties apaisantes, un locataire ne paie plus son loyer . Compte tenu de cela, nous ne devons pas perdre de temps et agir le plus rapidement possible.

Quand devrions-nous s’occuper des loyers impayés ?

En général , il n’est pas nécessaire d’attendre plusieurs loyers impayés avant de décider de résoudre le problème. Plusieurs solutions sont à votre disposition :

— ravive gentiment le locataire, qui a peut-être simplement oublié de payer le loyer en raison de divers revers ;

— trouver une solution avec le locataire, les problèmes financiers temporaires (endettement, annulation, réduction de loyer…)

; — décider d’une nouvelle date pour le recouvrement des loyers après paiement des dettes ;

— opter pour un tribunalAppel.

Dans certains cas, un mauvais locataire payeur découle d’un mauvais examen du dossier de location. Dans d’autres cas, le locataire peut être de bonne foi, mais peut rencontrer des difficultés temporaires (perte de travail, accident du travail, baisse des revenus…). Quelle que soit la situation, il devrait être rapidement identifié afin que les loyers impayés ne puissent pas s’accumuler.

Que dit le bail ?

Le contrat de location signé entre le locataire et le propriétaire le jour de la remise des clés stipule expressément que le loyer doit être payé dans les conditions convenues. Le paiement du loyer à la date convenue est régi par l’article 7 a) de la loi 89-462 du 6 juillet 1989 relative à l’amélioration de la location . Tous les baux ont une date à laquelle les loyers sont dus, cela fait partie des points spécifiés dans le contratdoit, allas le montant du loyer et des frais.

Pour vous protéger contre un mauvais locataire, il est conseillé d’inclure dans le bail une clause déterminée, qui prévoit que le bail prendra fin en raison du non-paiement du loyer . Par conséquent, vous avez le droit de résilier le bail et de demander à votre locataire de quitter les lieux. Cela n’éteindra pas sa dette, qui restera remboursable dans les trois ans.

Profitez d’un contrat de location conçu par un avocat pour éviter les mauvaises surprises avec votre locataire En savoir plus Mesures correctives possibles

Il existe plusieurs recours pour faire face à un mauvais payeur et aux loyers impayés. De la reprise à la procédure aimable en passant par l’ordre de paiement, les étapes peuvent être longues .

L’ invitation à la conception

À partir de lapremier loyer impayé pouvez-vous servir le locataire pour payer une demande . Cette conciliation est généralement effectuée par courrier recommandé avec confirmation de réception.

Procédures judiciaires

Si le remède consenti n’a pas fonctionné, vous avez juste besoin d’aller au tribunal. Vous pouvez demander une commande pour la procédure de paiement. Que le locataire du mauvais payeur soit solvable ou non, le juge le forcera à payer ses dettes . Parfois, une saisie de garde est ordonnée de sorte que le locataire ne vend pas ses biens à des fins d’insolvabilité.

Différentes façons de recouvrer les loyers impayés

Dans certains cas, il est possible de restaurer rapidement les loyers impayés. En général, en tant que propriétaire, vous avez un intérêt légitime à vous protéger contre les mauvais payeurs potentiels.

Quand doit leDépôt utilisé pour couvrir les paiements impayés ?

Le dépôt peut être utilisé pour payer le dernier mois d’occupation de l’appartement par le locataire . Puisque le montant ne peut pas dépasser le loyer d’un mois sans frais, il ne peut pas couvrir plusieurs mois de paiements impayés. Cependant, en cas de dommage, il est préférable de consacrer le dépôt au travail. Le locataire sera alors responsable des loyers impayés et du montant du travail qui n’est pas couvert par le dépôt.

L’ utilisation de la garantie pour payer les loyers impayés

Si un cautionnement commun a été attaché au bail, vous pouvez l’utiliser pour rembourser le loyer impayé. En tant que propriétaire , vous pouvez demander à l’organisation ou à la personne qui est en sécurité d’effectuer vos paiements impayés auprès de votre locataire.

Pourquoi une assurance location impayéecomplet ?

Une garantie locative impayée (GLI) est une assurance qui vous couvre en cas de loyer impayé . En concluant une telle garantie, vous vous assurez que vous louez votre bien en paix sans avoir à gérer un locataire mauvais payeur. Avertissement :Lorsque vous souscrivez à un GLI, l’obligation unique ou conjointe expire . Ces derniers, en fait, ne sont pas cumulatifs.

Show Buttons
Hide Buttons