Auto

Quelques informations à retenir avant de souscrire une assurance auto

Après avoir acheté une voiture chez un professionnel auto comme un mandataire ou un concessionnaire, vous êtes soumis à certain nombre d’obligations pour pouvoir circuler librement sur les routes de France. Parmi tant d’autres, la souscription à une assurance est importante. Pour procéder à cette opération, il est indispensable de comprendre un devis d’assurance auto. En effet, les compagnies d’assurance proposent plusieurs types de garantie, lesquelles déterminent le montant de votre prime mensuelle ainsi que l’étendue de la garantie. Il faut savoir, avant tout, que la garantie « responsabilité civile du conducteur » est la seule imposée par le texte de la loi. Celle-ci couvre uniquement les dommages matériels et corporels causés à autrui. De ce fait, elle ne protège ni le conducteur ni la voiture assurée. Elle constitue la base commune de tous les contrats. Par ailleurs, vous pouvez adjoindre à ce type d’assurance la garantie « défense juridique » qui permet la défense de l’assuré poursuivi en justice. Il en est de même pour la garantie recours qui prend en charge les frais de l’action intentée par l’assuré, victime d’un accident causé par un tiers.

A lire en complément : Le rôle de la signalisation d'information locale

Les garanties des dommages au véhicule et l’assurance personnelle de l’automobiliste

Il convient de noter que l’assurance responsabilité civile ne vise qu’à couvrir les dommages causés à autrui. Ainsi, si vous souhaitez une protection à part de votre voiture en cas d’accident responsable ou si l’auteur est non identifié, vous pouvez souscrire des garanties des dommages au véhicule. Celles-ci assurent généralement la destruction ou la disparition de la voiture (garantie vol et incendie), les destructions dues à une collision (garantie dommages collision) ainsi que les dégradations diverses (bris de glace, dommages tous risques…). Il y a aussi des options permettant d’assurer les accessoires du véhicule et les biens qu’ils contiennent, vos matériels électroniques et vos bagages par exemple. Selon le contenu du contrat, le montant de ces garanties est variable.

En outre, vous devez savoir que ni la garantie responsabilité civile ni celle des dommages au véhicule ne couvrent les conséquences d’un sinistre sur le conducteur lui-même. Ils peuvent s’agir du décès, de l’invalidité ou encore des séquelles physiques ou psychologiques. C’est l’assurance personnelle du conducteur qui couvre ces types de risque sous deux formes : la garantie individuelle circulation avec une indemnisation forfaitaire et la garantie assurance corporelle du conducteur. Pour cette dernière, le mandataire d’assurance effectue cas par cas le calcul d’indemnisation.

A voir aussi : Combien de temps peut se conserver le fioul ?

Les prestations d’assistance

Lors de la souscription d’assurance, le mandataire peut proposer des prestations d’assistance. Ceux-ci ne visent pas à dédommager les conséquences d’un accident, il s’agit d’apporter un secours à l’assuré dans l’immédiat. Ce type de garantie revêt généralement 3 formes, à savoir l’assistance relative à l’immobilisation de la voiture (prise en charge de quelques services définis par le contrat, par exemple, le remorquage, l’hébergement et le transport du chauffeur et ses passagers, le prêt d’un véhicule pour la réparation…), l’assistance médicale en cas d’accident (envoi d’une ambulance, rapatriement médical à l’étranger…), l’assistance décès (prise en charge du transport du corps, des obsèques…).

 

 

Les critères de choix de l’assureur

Le choix de l’assureur est une étape cruciale pour tout conducteur désirant souscrire une assurance auto. Pour cela, il faut utiliser des comparateurs en ligne pour trouver la meilleure offre du marché. Toutefois, les critères de choix ne se limitent pas à l’aspect financier et économique. Les garanties proposées par l’assureur doivent aussi être prises en compte.

Il faut vérifier la qualité du service clientèle offert par chaque assureur avant toute décision finale. Un bon assureur doit pouvoir répondre rapidement et efficacement aux besoins et attentes des assurés.

L’autre critère important dans le choix d’un assureur concerne sa réputation sur le marché. Il est préférable d’opter pour un prestataire reconnu pour son sérieux, son professionnalisme ainsi que sa capacité à gérer les sinistres avec diligence et transparence.

Souscrire une assurance auto exige un minimum de connaissances sur les différents types de couvertures existantes ainsi que leurs modalités d’exécution. Le choix final dépendra principalement des besoins spécifiques liés au profil du conducteur mais aussi aux garanties proposées par chaque prestataire ainsi qu’à leur qualité de services respectifs.

Les différents types de franchises et leur impact sur les coûts et les remboursements

Au-delà des garanties proposées, un autre élément important à prendre en compte lors de la souscription d’une assurance auto est le choix de la franchise. La franchise représente une somme fixe que l’assuré doit payer en cas de sinistre avant que l’assureur ne prenne en charge les frais restants.

• La franchise absolue : celle-ci est fixée dès la signature du contrat et n’est pas liée au montant des dommages subis. Si, par exemple, votre contrat prévoit une franchise absolue de 500 euros et que vous êtes impliqué dans un accident dont les coûts des réparations s’élèvent à 1000 euros, vous devrez débourser 500 euros tandis que l’assureur prendra en charge le reste.

• La franchise relative : c’est un pourcentage appliqué sur le montant total des dommages. Selon votre contrat, vous pouvez être amené à payer une part plus ou moins importante du coût total avant prise en charge par l’assurance.

Le choix de la franchise a un impact direct sur le coût final de votre assurance auto. Effectivement, plus elle sera élevée, moins cher sera le prix annuel payé pour couvrir votre véhicule contre tout risque. Mais attention, cela peut augmenter vos dépenses si jamais survient un sinistre. Il faut trouver un bon compromis entre sa capacité financière et ses besoins spécifiques.

D’autre part, selon son profil (jeune conducteur notamment) ou sa situation personnelle (lieu géographique), il peut être judicieux d’envisager une protection tous risques plutôt qu’une simple responsabilité civile qui permet seulement aux tiers touchés par l’accident d’être indemnisés. Le choix de la franchise dépendra alors directement des capacités financières de chaque conducteur, ainsi que du modèle et de l’état général du véhicule.

En définitive, pensez à bien examiner les franchises proposées par les assureurs et leurs modalités avant toute signature pour s’assurer au mieux contre tous risques liés à son activité sur la route.