Auto

Pourquoi acheter une valise de diagnostic auto ?

Comme tout engin, votre voiture est sujette à des pannes. Ces dernières surviennent le plus souvent au moment où vous y attendez le moins. Les pannes ont généralement des signes annonciateurs, vous parvenez à en détecter certains mais d’autres vous échappent complètement. Pour accompagner les automobilistes novices ou expérimentés, un appareil a été conçu pour vous aider à mieux prendre soin de votre véhicule et à anticiper les pannes inopinées. C’est la valise de diagnostic auto. Découvrez à quoi elle sert et comment elle fonctionne.

Quel est le rôle d’une valise de diagnostic auto ?

Comme son nom le spécifie, la valise de diagnostic auto permet de détecter les anomalies présentes sur votre véhicule. C’est en fait un ordinateur de taille moyenne qui, connecté à votre moteur, collecte des informations sur son état de fonctionnement. Elle scanne aussi les autres composantes électroniques de votre véhicule : les freins, la pneumatique, le système de sécurité, le système électrique, etc. Elle vous fait gagner en temps et en argent pour le dépannage. Et pour certaines pannes, elle peut même effectuer les réparations appropriées. Lancez-vous et achetez votre appareil de diagnostic ici.

A lire en complément : Chaine ou courroie de distribution : comment savoir ?

Comment marche une valise de diagnostic auto ?

Le mode d’emploi est le suivant : connectez votre valise de diagnostic auto à la prise OBD du véhicule, enclenchez le contact et démarrer. En quelques secondes, les capteurs présents dans votre voiture envoient des informations liées au fonctionnement sous la forme d’un encodage prédéfini. Pour faciliter l’utilisation, le code est traduit en français et les anomalies sont affichées sur l’interface sous le terme « permanent »  si le défaut détecté est constant et se manifeste au cours du diagnostic ou sous le terme « fugitif » si le défaut se manifeste de temps en temps. Il suffit alors de comparer les résultats obtenus avec les références indiquées par le constructeur. Ceci vous permettra de déterminer la panne à laquelle vous avez à faire. 

A découvrir également : Nissan Leaf : une autonomie de 400 km

Show Buttons
Hide Buttons