Auto

Le rôle de la signalisation d’information locale

Nous n’imaginons plus aujourd’hui nos routes sans signalisation routière. Et pour cause, les panneaux de signalétique sont essentiels à la sécurité de tous les conducteurs. Ils facilitent en plus la bonne circulation de tous les véhicules grâce au large panel de signalisations élaborées. On parle aussi de signalisation d’information locale qui est à distinguer de la signalisation directionnelle. Quel est son rôle ?

Découvrons les différentes signalisations routières.

Lire également : Quels sont les avantages de passer par un mandataire auto ?

Qu’est-ce que la signalisation d’information locale ?

Nous connaissons tous ces panneaux mais moins leur appellation. Les panneaux de signalisation d’information locale (SIL) ont un rôle important dans chaque ville afin d’indiquer aux conducteurs la direction vers des lieux importants. En effet, ce sont des panneaux qui facilitent l’orientation vers les mairies ou tout autre structure locale d’une ville ou d’un bourg. Ils ne sont pas utiles seulement pour les conducteurs mais aussi pour les cyclistes et les habitants piétons.

C’est la municipalité qui prend la responsabilité de mettre à disposition ces signalisations. Ces dernières peuvent également informer d’aménagements mis en place récemment ou encore avoir un rôle touristique. Bien que le GPS sur le smartphone soit devenu un outil de la vile quotidienne aujourd’hui, la présence d’un panneau de signalisation locale donne cependant un sentiment positif. L’indication du château que l’on souhaite visiter facilite l’orientation des touristes.

A voir aussi : Mercedes lance son nouveau concept pour les camions du futur !

Les parcours pour les cyclistes ou les lieux de promenades sont également précisés grâce à ces signalisations.

D’un point de juridique, les signalisations d’informations locales n’ont pas de valeur légale mais respectent tout de même les règles du Code de la route. Ces panneaux ont pour objectif de sécuriser mais aussi de guider les conducteurs.

Les différents types de signalisation d’information locale

Dans la signalisation routière, il existe plusieurs catégories de signalétiques. Les panneaux de prudence sont à dissocier des panneaux directionnels qui concernent aussi les signalisations d’informations locales.

Ces derniers se distinguent eux-mêmes en deux catégories :

Les panneaux de présignalisation Dc43 : ils permettent d’indiquer par anticipation les directions que les conducteurs souhaiteraient prendre. On les trouve normalement peu avant un carrefour.

Les panneaux de signalisation de position Dc29 : ces panneaux précisent grâce à leurs flèches détourées de noir, la direction à prendre instantanément. Ils permettent de s’orienter de façon directe et de prendre la route vers le lieu recherché.

Quelle est la différence des signalisations d’informations locales avec les signalétiques d’entreprises ?

Si les deux signalisations ont un but informatif, elles ont cependant des enjeux différents.

Ce que l’on appelle signalisation d’intérêt local est utile à tous les habitants d’une commune. Elle aide les personnes à trouver des structures qui correspondent à des services publics.

Les signalisations concernant les entreprises sont en revanche d’une forme différente et correspondent plutôt à un affichage publicitaire.

Les différents types de revêtements des panneaux SIL

Les signalisations d’informations locales peuvent prendre différentes formes tout en respectant les règles instaurées.

Il faut savoir que ce type de panneau doit rentrer dans une classe de rétroréflexion précise. Il est important que son niveau de rétroréflexion ne dépasse pas celle d’un panneau de signalisation directionnelle. Il en va de la sécurité routière de tous.

La rétroréflexion permet de renvoyer la lumière des phares et donc de rendre visible les panneaux la nuit. C’est le choix du film qui détermine la puissance de rétroréflexion.

  • Le vinyle : il s’agit d’un revêtement non rétroréfléchissant.
  • La classe 1 : c’est un revêtement en microbilles, son niveau de réfléchissement est de 50 cd/lux/m².
  • La classe 2 : c’est un revêtement microprismatique, son niveau de réfléchissement est de 180 cd/lux/m².

Show Buttons
Hide Buttons