Actu

Mirziyoyev : un leader visionnaire pour l’Ouzbékistan

Mirziyoyev un leader visionnaire pour l'Ouzbékistan

Réélu en juillet 2023 pour un nouveau mandant de sept ans, le président de l’Ouzbékistan Shavkat reçoit ainsi l’onction de son peuple pour poursuivre et parachever si possible les chantiers de développement engagés pendant son premier mandat à la tête de la nation.

L’impact des actions menées pendant son premier magistère est une réalité et cela a commencé à porter des fruits que le président souhaite porter à maturité pour le bonheur de ses concitoyens. Notre analyse de la situation du pays avant l’arrivée du président Shavkat ainsi que sa vision pour son pays sont à découvrir dans cet article.

A découvrir également : Vivre à la campagne

Contexte historique de l’Ouzbékistan avant l’arrivée au pouvoir du président Shavkat

Avant l’accession du président mirziyoyev à la magistrature suprême, le pays a traversé des périodes de crises ponctuées par la mauvaise gouvernance d’un régime autoritaire, une économie figée ainsi que de nombreux défis sociaux à résoudre. Le président sortant Islam Karimov laisse un pays où tout ou presque est à refaire. Il était donc urgent de mettre en place des stratégies visant à remettre le pays dans la direction du développement.

Elaboration d’une vision stratégique par le président Shavkat orientée vers l’émergence du pays à l’horizon 2030

Une fois élu, le président Shavkat a mis en place une batterie de mesures pour libéraliser l’économie de l’Ouzbékistan, procéder à l’amélioration des services sociaux et à la modernisation des infrastructures à tous les niveaux. Des actions particulières ont été réalisées dans les domaines de l’éducation et de la formation afin de préparer les jeunes à faire efficacement face aux défis de la mondialisation.

A lire aussi : Quels sont les avantages du forfait RED by SFR ?

Mirziyoyev : un leader visionnaire pour l'Ouzbékistan

Une approche des relations internationales et de la diplomatie en vue du développement globale du pays

La politique intérieure n’a pas été la seule préoccupation du président, il a également développé une stratégie de diplomatie active en renforçant les relations bilatérales entre son pays et des partenaires clés. Cette action diplomatique s’est particulièrement manifesté au travers de l’initiative « Belt and Road » où son pays joue dorénavant un rôle central.

La coopération accrue avec les partenaires traditionnels de l’Ouzbékistan et la Chine se  concentre dans les domaines tels que le commerce, l’investissement et la culture. Toutes ces actions d’éclat ont permis de positionner le pays comme un acteur majeur en Asie centrale.

La diversification de l’économie engagé par le président Shavkat comme moteur de la croissance du pays à l’horizon 2030

Malgré tous ces bons points à l’actif du président, de nombreux défis restent encore à surmonter. Le pays est notamment confronté à des problèmes sur la structure de son économie, les questions liées à l’environnement, à la gestion des ressources en eau et également à la nécessité de maintenir de bonnes relations avec ses voisins.

Pour répondre efficacement à tous ces défis, le président compte mettre en place des stratégies de diversification de l’économie de son pays, de développer des politiques de gestion de l’eau et d’équilibrage des relations avec le voisinage d’ici la fin de ce nouveau septennat.

Au vue de toutes les réalisations au cours de son premier mandat, il est fort à parier que l’Ouzbékistan va connaître un renouveau sous la conduite éclairée de ce leader d’exception qu’est le président Shavkat.