Le dentiste qui a tué le bébé de sa maîtresse à coups de pieds


Les gens sont devenus malades, d’une maladie qui n’a plus rien à voir avec le bien-être physique. Comment un professionnel de la santé peut-il prendre un enfant âgé de 19 mois et lui ôter la vie ? Et pas d’une façon quelconque, non ! Le dentiste a tout simplement projeté la tête de l’enfant au sol, avant de se mettre à lui donner des coups de pieds. Affreux vous avez dit ? Attendez il n’a pas fini…

Un homme complètement malade

Bert Franklin est un dentiste de l’Oklahoma (aux États-Unis). Il est marié et père de 4 enfants, mais Bert a aussi une maîtresse, connue sous le nom de Roxanne Randall. Malheureusement, ni Roxanne ni l’épouse de Bert ne sont au courant de la double vie qu’entretient le jeune homme. Il y a quelques mois encore, Bert s’est retrouvé en prison pour le meurtre du fils de Roxanne. Le petit n’était âgé que de 17 mois quand l’amant de sa maman lui a ôté la vie. Ce dernier l’a massacré à coups de pieds avant de se diriger tranquillement dans la cuisine pour déguster une pizza.

Il avait l’enfant dans ses bras quand Roxanne est entrée dans la pièce. Sur le moment, elle ne soupçonnait pas que son homme venait d’assassiner son enfant. Les caméras de surveillance de la maison ont heureusement permis de connaître la vérité. Elles ont filmé toute la scène, alors que Bert Franklin ignorait leur existence. L’enfant a succombé suite aux coups et Bert s’est retrouvé en prison.

Pourquoi l’affaire est-elle réapparue sur la toile ?

Cette histoire s’est déroulée le 17 juillet 2017. Plus d’une année plus tard, on en parle. Pourquoi ? Tout simplement parce que depuis sa cellule, Bert a commandité l’assassinat de Roxanne Randall. Dans l’attente de son procès, Franklin a embauché quelqu’un pour qu’il se charge d’en finir avec la vie de son ex-maîtresse. Des appels qui ont été passés depuis sa cellule sur un téléphone portable ont été présentés au Tribunal. Apparemment, notre dentiste n’a pas pu supporter de se retrouver derrière les barreaux par la « faute » du petit de Roxanne. Il a alors voulu la lui faire payer. À ce stade il est clair que la justice américaine ne lui fera aucun cadeau (à juste titre d’ailleurs !). Le verdict sera prononcé le 19 octobre.