Business

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant d’investir dans des PME non cotées

L’investissement non coté, également connu sous l’appellation « private equity » en anglais est une classe d’actifs qui désigne le financement direct du capital d’une entreprise à l’actionnariat privé. Actuellement, on constate que la valorisation des entreprises non cotées ne cesse de croître, beaucoup plus vite d’ailleurs que celle des grands groupes. Cette situation s’explique par le fait que c’est une démarche qui présente de multiples avantages que l’on ne soupçonne pas toujours. Le private equity offre des perspectives de rendement particulièrement intéressantes.

Investir dans les sociétés non cotées

Investir dans les sociétés non cotées présente de multiples avantages. En plus de cela, il s’agit là d’un bon moyen en vue de diversifier son patrimoine. Il importe toutefois de préciser que pour réussir ce type d’investissement, il faudra bénéficier d’un accompagnement de qualité. À ce titre, les services proposés par PBA peuvent vous être d’une utilité précieuse. PBA est une association qui s’est assigné pour objectif d’aider les entrepreneurs à réussir leur investissement. Dans le cadre du private equity, l’investissement permettra de contribuer au développement et à la croissance de l’entreprise, tout en améliorant son potentiel de création de valeur. Les sociétés non cotées en bourse bénéficient en même temps d’une solution de financement alternative ou complémentaire au financement traditionnel par les banques. C’est une opération qui se veut avantageuse à tous points de vue.

Différents modes d’investissement

L’association PBA peut toujours aider les entrepreneurs à s’assurer d’un véritable développement, tout en poursuivant un objectif de rendement et en bénéficiant d’une fiscalité attrayante. Les possibilités pour réaliser un private equity sont assez nombreuses. On en dénombre principalement trois (3). Il y a l’investissement direct, l’approche par les fonds d’investissement, ou encore l’approche par les fonds de fonds.

Dans le 1er cas (c’est-à-dire pour l’investissement direct), l’investissement se fera sans interface entre l’investisseur institutionnel et l’entreprise non cotée investie. C’est un procédé qui requiert une solide expérience de l’investisseur et de son équipe en matière de capital investissement.
L’investissement à travers les fonds se fait quant à lui par une sélection de fonds d’investissement dans lesquels les investisseurs institutionnels vont intervenir parmi d’autres investisseurs. Ce sera ensuite aux sociétés de gestion de prendre des participations dans plusieurs entreprises.

L’investissement via les fonds de fonds se fera suivant une sélection de gestionnaires de fonds de fonds, qui devra permettre de sélectionner plus tard des fonds d’investissement dans lesquels investir.

Show Buttons
Hide Buttons