Business

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant d’investir dans des PME non cotées

L’investissement non coté, également connu sous l’appellation « private equity » en anglais est une classe d’actifs qui désigne le financement direct du capital d’une entreprise à l’actionnariat privé. Actuellement, on constate que la valorisation des entreprises non cotées ne cesse de croître, beaucoup plus vite d’ailleurs que celle des grands groupes. Cette situation s’explique par le fait que c’est une démarche qui présente de multiples avantages que l’on ne soupçonne pas toujours. Le private equity offre des perspectives de rendement particulièrement intéressantes.

Investir dans les sociétés non cotées

Investir dans les sociétés non cotées présente de multiples avantages. En plus de cela, il s’agit là d’un bon moyen en vue de diversifier son patrimoine. Il importe toutefois de préciser que pour réussir ce type d’investissement, il faudra bénéficier d’un accompagnement de qualité. À ce titre, les services proposés par PBA peuvent vous être d’une utilité précieuse. PBA est une association qui s’est assigné pour objectif d’aider les entrepreneurs à réussir leur investissement. Dans le cadre du private equity, l’investissement permettra de contribuer au développement et à la croissance de l’entreprise, tout en améliorant son potentiel de création de valeur. Les sociétés non cotées en bourse bénéficient en même temps d’une solution de financement alternative ou complémentaire au financement traditionnel par les banques. C’est une opération qui se veut avantageuse à tous points de vue.

A lire en complément : Aéroport : comment fonctionne les portiques de sécurité ?

Différents modes d’investissement

L’association PBA peut toujours aider les entrepreneurs à s’assurer d’un véritable développement, tout en poursuivant un objectif de rendement et en bénéficiant d’une fiscalité attrayante. Les possibilités pour réaliser un private equity sont assez nombreuses. On en dénombre principalement trois (3). Il y a l’investissement direct, l’approche par les fonds d’investissement, ou encore l’approche par les fonds de fonds.

Dans le 1er cas (c’est-à-dire pour l’investissement direct), l’investissement se fera sans interface entre l’investisseur institutionnel et l’entreprise non cotée investie. C’est un procédé qui requiert une solide expérience de l’investisseur et de son équipe en matière de capital investissement.

Lire également : Comment revendre de la ferraille ou autres métaux ?

L’investissement à travers les fonds se fait quant à lui par une sélection de fonds d’investissement dans lesquels les investisseurs institutionnels vont intervenir parmi d’autres investisseurs. Ce sera ensuite aux sociétés de gestion de prendre des participations dans plusieurs entreprises.

L’investissement via les fonds de fonds se fera suivant une sélection de gestionnaires de fonds de fonds, qui devra permettre de sélectionner plus tard des fonds d’investissement dans lesquels investir.

Les avantages et les risques de l’investissement dans les PME non cotées

Investir dans des PME non cotées offre plusieurs avantages indéniables. Cela permet aux investisseurs de participer à l’aventure entrepreneuriale en soutenant des projets novateurs et prometteurs. En apportant leur contribution financière, ils deviennent des acteurs clés du développement économique.

Investir dans des PME non cotées peut offrir un potentiel de rendement élevé sur le long terme. Les entreprises en phase de croissance ont souvent la capacité d’accroître significativement leur valeur au fil du temps, ce qui peut se traduire par une belle rentabilité pour les investisseurs avertis.

Pensez à bien mentionner les avantages fiscaux liés à ce type d’investissement. Dans certains pays comme la France, certains dispositifs ou régimes spécifiques permettent aux investisseurs de bénéficier d’exonérations ou de réductions d’impôt intéressantes lorsqu’ils investissent dans des PME non cotées.

Pensez à bien souligner que tout investissement comporte son lot de risques. Investir dans des PME non cotées n’échappe pas à cette réalité. Parmi les principaux risques auxquels les investisseurs peuvent être confrontés figurent notamment :

  • L’échec du projet entrepreneurial : malgré tous leurs efforts et leur expertise, toutes les start-ups ne rencontrent pas le succès escompté.
  • La liquidité limitée : contrairement aux actions cotées en bourse, les parts ou actions de PME non cotées peuvent être difficiles à céder rapidement. Il peut donc être difficile de récupérer rapidement son investissement en cas de besoin urgent de liquidités.
  • La volatilité des rendements : les performances d’une PME non cotée peuvent varier considérablement au fil du temps, ce qui expose l’investisseur à une certaine volatilité dans ses rendements potentiels.

Pensez à bien prendre une décision éclairée.

Les critères à prendre en compte avant de choisir une PME non cotée à investir

Avant de se lancer dans l’investissement dans une PME non cotée, pensez à bien sélectionner un secteur d’activité qui correspond à ses connaissances, son expérience et ses affinités personnelles. Investir dans un domaine que l’on comprend bien permet d’évaluer plus efficacement le potentiel de croissance et les risques spécifiques liés au secteur.

• L’équipe dirigeante : L’équipe dirigeante joue un rôle crucial dans la réussite ou l’échec d’une entreprise. Pensez à bien sélectionner les fondateurs et leur capacité à mener le projet vers la réalisation des objectifs fixés.

• La stratégie commerciale : Une bonne stratégie commerciale est fondamentale pour assurer la croissance pérenne d’une entreprise. Analysez la pertinence du modèle économique, la force du positionnement sur le marché ainsi que les perspectives de développement peut aider à évaluer le potentiel futur.

• L’état financier : Avant tout investissement, pensez à bien évaluer la santé financière de l’entreprise. Une surévaluation peut entraîner une rentabilité décevante tandis qu’une sous-évaluation peut indiquer un risque plus élevé.

Prendre en compte ces différents critères avant d’investir dans une PME non cotée demande du temps et de la recherche approfondie. Il peut aussi être judicieux de se faire accompagner par des professionnels expérimentés tels que des conseillers en investissement ou des spécialistes du domaine afin de prendre une décision éclairée.