Aéroport : comment fonctionne les portiques de sécurité ?

À chaque départ pour embarquer dans un avion, c’est la même chose : au moment de passer devant le portique de sécurité, celle-ci se met à sonner. Pourtant, vous n’avez aucune arme sur vous, enfin vous croyez. Il est alors nécessaire d’en savoir un peu plus sur son fonctionnement. En effet, vous n’avez pas besoin d’avoir un couteau ou une arme à feu pour déclencher l’alarme. En effet, les portiques de sécurité sont en réalité des détecteurs de métaux. Voici comment fonctionnent les portiques de sécurité.

Un champ qui voit tout

À l’intérieur de chaque portique de sécurité, nous avons un champ électromagnétique important. Il s’agit en effet d’un champ électrique associé à un champ magnétique. Le premier est le résultat de variations dans le voltage. Du coup, plus le voltage est élevé, plus le champ qui en résulte est intense. Pour le champ électrique, il apparaît lorsque le courant circule et plus il est élevé, plus il est intense.

La particularité de ce champ électromagnétique, c’est que vous ne le voyez pas mais lui si. Dès lors, il peut déceler le moindre morceau de métal qui le pénètre. Pour cela, il utilise la loi physique simple du conducteur de courant : tout objet métallique est un conducteur de courant et est parcourus par des courants électriques induits lorsqu’il est soumis à un champ magnétique.

Ces courants vont à leur tour générer un champ magnétique qui rayonne autour de l’objet. En d’autres termes, le champ magnétique est déformé et le détecteur de métaux de charge de détecter ses perturbations. Dans un portique de sécurité au niveau des aéroports, des panneaux récepteurs captent cette déformation et un système informatique se charge de déterminer si elle est supérieure au seuil qui a été fixé par les autorités. Si c’est le cas, l’alarme se déclenche.

Videz vos poches !

Outre les portiques standards qui détectent tous les types de métaux, les portiques que l’on trouve au niveau des prisons sont ou les ateliers de production sont d’une très haute sensibilité. Ils sont même capables de détecter de minuscules lames de rasoir, une petite quantité d’or ou de métal précieux.

En revanche, les portiques des aéroports sont d’une sensibilité inférieure. Du coup, votre bague ou vos boucles d’oreilles peuvent facilement passer au contrôle. Ce sont des objets qui déforment certes le champ magnétique, mais la déformation n’est pas trop importante. L’alarme ne va pas se déclencher.