Société

Qu’est-ce que la formation professionnelle ?

Que regroupent les termes de “formation professionnelle” ? Vous en avez entendu parler, ou alors elle vous a été vivement conseillée dans le cadre de votre parcours ? La formation professionnelle attire chaque année de plus en plus de public désireux de se former à de nouvelles compétences dans le monde du travail. On fait le point avec vous sur la formation professionnelle et les actions menées autour de ce secteur en France.

Formation professionnelle : définition

Techniquement, une formation professionnelle est une formation permettant à toute personne d’apprendre et de transmettre un savoir-faire afin d’exercer une activité, un métier. La formation professionnelle s’adresse à plusieurs types de publics. Les adolescents à statut scolaire, les étudiants à statut universitaire, les chômeurs ou les adultes en salariat.

A lire aussi : Pourquoi utiliser le savon naturel à l’huile d’olive ?

Deux types de formations professionnelles

La formation professionnelle regroupe deux types de formations professionnelles :

  • La formation professionnelle initiale ;
  • La formation professionnelle continue.

Ces deux types de formations sont à vocation professionnelle mais sont différentes dans le sens où elles ne s’adressent pas aux mêmes personnes.

A lire en complément : Le Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) ?

Les missions de la formation professionnelle

Connaissances, savoir-faire… La formation professionnelle est associée au travail, à un métier spécifique, à un apprentissage pratique et au développement d’une certaine maîtrise technique, dans un domaine bien spécifique.

La formation professionnelle a donc pour but de former les apprenants à un travail, un métier.

Formation professionnelle : pour qui ?

La formation professionnelle vise divers publics.

Lycéens

Pour le lycéen qui sait déjà quel type de travail et de métier il souhaite faire, la formation professionnelle s’effectuera dans le lycée professionnel, le lycée technique ou le CFA (centre de formation d’apprentis) dans lequel le jeune est inscrit.

Les lycéens ont un emploi du temps bien défini. Ils suivent en alternance les enseignements généraux et l’enseignement technologique et professionnel en lien direct avec le métier qu’il a choisi d’apprendre et d’exercer plus tard.

Adultes

Une formation professionnelle peut s’adresser à un public adulte, en reconversion professionnelle, ou en salariat avec CIF / CPF (compte personnel de formation), par exemple.

Un adulte peut être salarié dans une entreprise et avoir envie de se former dans tel ou tel domaine. Il peut vouloir approfondir des connaissances, des compétences ou des aptitudes. Une formation professionnelle peut alors lui permettre d’élever sa qualification afin d’espérer obtenir un meilleur salaire.

À noter : l’initiative de la formation professionnelle pour un salarié peut se faire de sa part ou de la part de l’employeur.

Un adulte peut aussi s’engager dans la formation professionnelle pour évoluer ou tout simplement faire un virage de carrière en se réorientant. C’est alors un véritable plan d’action qui devra être mis en place afin d’évaluer le projet professionnel de la personne. Ceci correspond à la formation professionnelle continue : celle-ci concerne les demandeurs d’emploi et les salariés et reste assez avantageuse.

La formation professionnelle initiale

La formation professionnelle initiale comprends trois secteurs bien définis :

  • L’enseignement professionnel ;
  • L’enseignement supérieur ;
  • L’apprentissage.

l’enseignement professionnel se fait en lycée professionnel. Les jeunes qui le suivent préparent alors un CAP (certificat d’aptitude professionnelle), un BEP (brevet d’études professionnelles) ou encore un Bac pro (bac professionnel).

En université, les étudiants peuvent aussi bénéficier de la formation professionnelle initiale. En effet, avec le Baccalauréat en poche, ils peuvent suivre une filière ou un cursus court et professionnel afin d’obtenir un BTS (brevet de technicien supérieur) ou un DUT (diplôme universitaire technologique).

La formation professionnelle continue

Le public visé par la formation professionnelle continue comprend les salariés et les demandeurs d’emploi. Les modalités pour accéder à une formation professionnelle ne sont pas du tout les mêmes que pour les formation professionnelles initiales.

Un employé ou un employeur peuvent de manière équivoque demander à ce que le salarié suive une formation professionnelle. Celle-ci permet alors de maintenir ou de développer des compétences, si le but est d’évoluer dans son poste ou dans sa carrière.

La formation professionnelle est donc un facilitateur de mobilité professionnelle. Le salarié peut avoir accès à une formation professionnelle via son CPF (compte personnel de formation), qui a des crédits transformables en heures de formation au sein d’un centre agréé ou un organisme collecteur certifié.

Formation professionnelle : les actions mises en place

Pour opérer tout un suivi de formation et dispenser des cours sur la durée et dans la qualité, il faut évidemment un budget, et des intervenants. Des enseignants ou formateurs dispensent leurs cours et transmettent leur savoir-faire, que ce soit du savoir théorique ou de l’action par la pratique.

La formation professionnelle a bien évolué et peut aujourd’hui se faire à distance. Avec notamment le développement du e-learning, la formation professionnelle a de beaux jours devant elle. En proposant à un public généralement motivé un format de cours plus libre et bien ficelé, la formation professionnelle est tout bénéfice.

Le but de toute formation professionnelle est de délivrer un diplôme ou un titre valable sur le marché du travail. Afin que chacun trouve ou retrouve un emploi à sa convenance, chaque formation professionnelle est montée en véritable plan d’action pour le bénéficiaire. Réseau, stages, contacts… Les apprenants sont orientés de manière pratique et professionnelle.

La formation professionnelle par alternance

La formation par alternance se situe au confluent entre la formation professionnelle continue et la formation professionnelle initiale. Elle représente un vrai tremplin pour l’insertion professionnelle. En permettant au bénéficiaire d’alterner périodes de cours théoriques et périodes de pratique et d’action en entreprise, l’apprenant a un solide pied dans le milieu professionnel et la réalité du métier.

Par la suite, si l’entreprise est satisfaite de son alternant, elle peut décider de lui proposer un contrat de travail durable. L’apprenant commence donc d’abord par un contrat d’apprentissage (formation initiale) ou par un contrat de professionnalisation (formation continue).

Ce contrat peut avoir une durée variable selon les formations. L’alternance entre théorie en école et pratique en entreprise, si elle est bien gérée, est un vrai bonus pour l’alternant. Il peut alors faire ses preuves et se préparer tout en validant son titre professionnel.

Les avantages de la formation en alternance

Outre les avantages pédagogiques et professionnels qui sont évidents, la formation en alternance a bien des avantages.

En intégrant une formation en alternance, aucun frais de scolarité n’est à débourser, puisqu’il est rattaché à un organisme qui finance le tout grâce à la taxe d’apprentissage. L’apprenant / alternant reçoit un salaire qui peut aller de 17 % à 100 % du SMIC en contrat d’apprentissage, et de 55 % à 100 % du SMIC pour un contrat de professionnalisation.

L’alternant sort avec un diplôme ou un titre professionnel en poche, qui a une valeur sérieuse et réelle aux yeux des employeurs, si l’entreprise qu’il a choisie ne peut pas le garder en contrat pour telle ou telle raison. Idéal pour la suite, et notamment le processus de recrutement. Une formation en alternance permet donc de gagner de l’expérience tout en se faisant du réseau.

À noter : un apprenti n’est pas comptabilisé dans les effectifs d’une entreprise. L’entreprise paye également des charges moindres. Cependant, l’alternant peut être recruté par la suite dans le cadre d’un développement de l’activité de l’entreprise si toutefois on ne peut lui proposer un poste suite à son alternance.

Le saviez-vous ? Il est possible de faire des demandes d’aides financières si une formation coûte trop cher à l’apprenant mais qu’elle semble tout à fait adéquate.

Show Buttons
Hide Buttons