Business

Management : connaître les différents styles

Dans toute entreprise, le management est nécessaire afin de définir une organisation mais aussi une manière de faire. Un style de management influe énormément sur les collaborateurs et sur leur manière de concevoir le travail. Quel manager êtes-vous ? Quel manager est-il souhaitable d’avoir ? On vous parle des 4 styles de management connus en entreprise.

Management : qui manager, et pour quoi ?

Les collaborateurs, au moment d’intégrer une entreprise, s’attendent pour la plupart à rencontrer leur N+1, leur manager. Ce manager va nécessairement être adepte d’une certain style de management, que ce soit d’ailleurs conscient ou inconscient de sa part.

A lire en complément : Comment réussir son mémoire technique

En France et à travers le monde, divers styles de management ont été identifiées après avoir réuni des études sur le management en entreprise. Retrouvez ici dans notre article le descriptif de chaque style de management : le style de management directif, le style de management persuasif, le style de management participatif, et enfin, le style de management délégatif.

Le style de management directif

Le style de management directif est le plus classique et le plus ancien que l’on puisse identifier en entreprise. Ce style de management nous vient tout droit de l’époque du Taylorisme. Frederick Taylor a élaboré un style de management pyramidal et basé sur l’autorité du chef.

A lire aussi : Adopter la PLV écologique grâce à un spécialiste

L’autonomie des salariés employés est essentiellement réduite à néant. Ils ne sont d’ailleurs pas appelés collaborateurs. Mais, les employés ayant tout de même besoin d’être encouragés, le style de management directif avait déjà trouvé la parade. Ce management se base sur un système bien ficelé de sanctions et de récompenses. Ceci permet de maintenir les employés dans un rapport de force se situant entre peur et désir de compétition.

Le style de management directif est axé sur le résultat et le jugement. Tout manager qui se dit directif se doit d’être très impliqué. Cela dit, ces méthodes sont aujourd’hui décriées dû à l’hostilité qu’elles génèrent entre les employés et leur hiérarchie, même si en situation de crise, elles s’avèrent efficaces.

Le style de manage persuasif

Un manager persuasif adopte une attitude similaire au manager directif, mais diffère sur l’organisation et la relation en soi. En effet, une liberté d’expression inexistante dans le style de management directif est bel et bien présente dans le style de management persuasif.

Aucune vision n’est imposée aux employés. On est plutôt en présence d’un leadership qui encourage les employés à exprimer leurs opinions. Ainsi, une certaine cohésion peut voir le jour dans les divers groupes qui se forment. L’esprit d’équipe peut lui aussi se développer et s’épanouir, si chaque membre de l’entreprise prend conscience qu’il apporte sa pierre à l’édifice en étant relativement indispensable. Les résultats ne sont pas attendus de manière aussi abrupte que dans le style de management directif.

Le style de management participatif

Au sein d’une équipe, en entreprise, participer est en général bien vu. Mais encore faut-il que cela convienne à la majorité des salariés employés. On parle ici de collaborateurs. Les collaborateurs de l’entreprise expérimentent en réalité une variante du style de management persuasif.

Un manager adepte du management participatif va résolument centrer son action et son attitude sur le relationnel. Les collaborateurs participent en aidant à la prise de décision. Les collaborateurs jouissent par ailleurs d’une liberté d’exécution et d’expression de leur créativité.

Un management participatif implique fortement à la fois le manager et ses collaborateurs, qui ne peuvent pas être de simples exécutants. Le manager est un leader qui motive et crée une certaine émulation dans le participatif. En termes de communication, la relation est horizontale plutôt que verticale : des conseils sont donnés et une attention particulière est accordée au relationnel. Les résultats restent importants mais de manière imperceptible.

Le style de management participatif peut séduire, mais encore faut-il que chacun y trouve son compte dans cette nouvelle manière de penser l’entreprise.

Le style de management délégatif

Enfin, le dernier style de management que l’on va vous présenter est le style de management délégatif. Le manager est beaucoup moins impliqué auprès des employés que dans les styles précédemment présentés.

Les managers qui prônent ce type de management sont assez centrés sur les résultats fournis par les collaborateurs. C’est en quelque sorte un condensé des trois autres styles de management, avec leurs forces et leurs faiblesses.

Les collaborateurs sont impliqués dans la prise de décision mais le manager en reste le maître. C’est à la fois un système de communication horizontale et verticale qui est mis en oeuvre dans l’entreprise. La prise d’initiative est fortement encouragée ainsi qu’une certaine forme de liberté. Cela dit, les objectifs de chaque collaborateur sont passés à la loupe et leurs performances régulièrement évaluées. Le manager ou chef est alors à la fois un patron autoritaire et un leader selon les circonstances.

Vous savez tout sur les divers types de management en entreprise. À vous de trouver votre bonheur en entreprise !

Show Buttons
Hide Buttons