Le chinois Techcode s’installe à Marseille : pour quoi faire ?


Le célèbre incubateur chinois a décidé, après la signature d’un MoU, de s’implanter dans la ville phocéenne. Ce qui représente sa première implantation dans la ville France. Ce qui permet alors de dire que ce choix est plus une volonté d’internationalisation qu’une simple opportunité. D’ailleurs, les Chinois ciblent de plus en plus les villes françaises pour leurs investissements, notamment le projet du MIF 68 où plusieurs centaines de Chinois sont venus développer leurs activités dans le textile.

Une reconnaissance de l’écosystème local

La présence de Techcode dans la ville de Marseille peut être perçue comme une véritable reconnaissance de cet écosystème. En effet, la société entre dans un secteur à fort potentiel où l’expertise ne manque pas. Surtout, les autorités locales sont dans une logique de promotion des investissements étrangers. Techcode, c’est aussi une large référence dans le secteur technologique présente à Berlin, Tel Aviv et dans les grandes villes chinoises. Les chiffres annoncés par l’incubateur font état de plus de 800 startups incubées pour un coût global de 6.8 milliards de dollars.

Pour l’étape du MoU, elle a été identifiée comme étant un véritable coup de foudre entre l’incubateur et la ville de Marseille. D’ailleurs, la Chine est particulièrement attentionnée par rapport à la ville phocéenne qu’elle considère comme la porte d’entrée du marché français et par ailleurs européen. Le projet textile de Xavier Giocanti et des investisseurs chinois en est une parfaite illustration. L’accord qui vient d’être signé peut alors être appelé gagnant-gagnant, car cela fera sans doute grandir la ville dans un domaine jusque-là peu exploré.

Pour Marseille, c’est une véritable opportunité pour offrir une piste d’internationalisation à ses startups et tout ceci est loin d’être anodin. L’objectif, c’est surtout de pousser les startups à venir explorer cette zone économique.

Un premier déplacement d’entreprises d’ici peu

D’ici quelque temps, un premier déplacement d’entreprises innovantes devrait être organisé en Chine. Pour a sélection des secteurs, elle se fera en conformité avec les besoins du marché chinois. Avec l’ouverture de cette nouvelle route de la soie, la ville de Marseille est à haut potentiel pour les investisseurs chinois. Du côté des autorités de la ville, on annonce que ce n’est pas fini et que d’autres devraient arriver d’ici peu. En attendant, lorsque l’export paie, il devient toujours facile d’explorer d’autres opportunités. La ville phocéenne entre alors dans une nouvelle phase de sa transformation économique.