Ryanair confrontée à sa première grève historique de ses pilotes

Le mardi 2017, les pilotes directement employés chez Ryanair en Irlande ont déposé un préavis de grève au niveau de la direction. Il en est de même pour les pilotes détachés en Italie qui envisagent d’aller en mouvement le 15 décembre. Ce qui serait une première pour la compagnie low-cost qui est sans doute en train de subir le revers de son modèle économique. Ce mouvement traduit surtout un certain malaise social qui a fini de s’installer au sein de la compagnie irlandaise.

D’autres grèves en prévision

Les pilotes employés directement en Irlande ont prévu de partir en grève, suivie par leurs homologues italiens. Les pilotes allemands prévoient aussi d’entrer en grève pour dénoncer une situation qui n’a que trop duré. En effet, depuis plusieurs années, Ryanair emploie un grand nombre de pilotes indirectement, ceux-ci étant considérés comme autoentrepreneurs. Pour la plupart d’entre eux, ce sont des commandants de bord avec une certaine expérience dans le domaine. Ils menacent alors d’appeler bientôt à d’autres jours de grève s’ils ne parviennent pas à trouver d’accords avec la direction. Leur principale revendication : de meilleures conditions de travail et de rémunération.

Selon avocat-travail-marseille.fr, souhaite aussi la mise en place d’un nouveau système de négociation, accusant l’autre d’être assez peu efficace.

S’ils mettent leurs menaces à exécution, ce mouvement interviendrait alors cinq jours après une première grève de 4 heures, celle-ci étant prévue le 15 décembre par des pilotes de Ryanair en Italie. Des pilotes allemands ont aussi manifesté leur désir de rejoindre le mouvement.

Des annulations de vols en vue

Avec ces perspectives de grève, on devrait s’attendre à plusieurs annulations de vols chez Ryanair. D’ailleurs, depuis le mois de septembre, plusieurs vols avaient déjà été annulés pour des raisons « techniques et de mauvais planning de vacances » selon la compagnie Low-Cost. Cependant, tous les éléments indiquent que les rapports entre la compagnie et les pilotes se sont dégradés au fil des années.

Par conséquent, aucun dialogue n’est vraiment possible. En effet, les difficultés sociales de Ryanair sont intervenues au moment où la compagnie s’est retrouvée en position de faiblesse dans les négociations. De plus, après le départ à la retraite des baby-boomers, le nombre de pilotes est extrêmement limité au moment où la demande mondiale s’envole. La compagnie a récemment faire des efforts afin d’améliorer les conditions sociales et de travail des pilotes à travers des instances de consultation exclusives.