Société

Tout savoir sur le métier de carrossier

Lorsqu’on va chez le carrossier, c’est en général après un accident ou un petit accroc. Votre carrossier répare tout l’extérieur de votre voiture et la remet en état. Le métier de carrossier est l’un des métiers les plus connus du secteur de l’automobile et comme tout métier, celui-ci implique des connaissances spécifiques et une formation. Comment devenir carrossier ? Le point dans notre article.

Être carrossier : les missions du métier

Un carrossier travaille sur tout type d’automobile ou de véhicule. Le carrossier est amené à travailler sur et avec divers matériaux (métal, plastique, etc.). Le carrossier est un professionnel de l’automobile et de son apparence. Son but premier est de redonner une apparence de qualité à l’automobile en passant par un ensemble de techniques. Bien sûr, le métier de carrossier ne s’improvise pas et une formation est nécessaire avant de se lancer à refaire la carrosserie des véhicules.

A lire en complément : Vitre teintée : interdiction confirmée, mais verbalisation au jugé

Le carrossier travaille par étapes sur l’automobile, avec un protocole bien précis à respecter pour entretenir ou réparer une carrosserie. Si anciennement le métier de carrossier consistant à débosseler une carrosserie et la remodeler, la repeindre, la polir, aujourd’hui le métier de carrossier a évolué, notamment grâce à l’arrivées des nouvelles technologies.

Un métier complexe et un cahier des charges

Dans son métier, un carrossier est aujourd’hui amené à suivre un cahier de charges bien précis. Il travaille avec des outils modernes et évolués, ce qui constitue une grande aide appréciable pour un métier manuel. Remettre à neuf la carrosserie d’une automobile n’est pas une mince affaire. Une carrosserie a beau être en métal, elle reste un élément fragile sur une automobile.

A voir aussi : Louez la meilleure salle pour un baptême

Pour remettre en état une carrosserie, le carrossier va tout d’abord effectuer un diagnostic des actions nécessaires sur l’automobile. Afin de mieux travailler, il va ensuite démonter les pièces endommagées qui nécessitent d’être refaites, débosselées, remodelées. Les pièces concernées sont remises en état et poncées si besoin, puis replacées sur l’automobile. Après cette refonte, le travail de peinture peut commencer.

Le carrossier peut lui-même s’occuper de faire les travaux de peinture de la carrosserie à l’aide de pistolets, s’il en a les compétences. Son métier est alors assimilable à celui de peintre / carrossier automobile.

Pourquoi faire appel à un carrossier

Le métier de carrossier est donc pluridisciplinaire. Le carrossier peut travailler au débosselage, mais aussi en peinture automobile, en étanchéité de la carrosserie et en insonorisation. Si tel est le cas du carrossier, celui est amené à travailler sur divers matériaux tout en respectant les normes constructeur.

À savoir : le carrossier travaille au contact de substances nocives. Il est important de connaître et de comprendre les règles de sécurité à respecter dans le cadre du travail en carrosserie ou en garage. Par ailleurs, l’environnement de travail est bruyant, ce qui nécessite une résistance et une protection sur le long terme.

Devenir carrossier : formation, perspectives

Pour devenir carrossier, une formation est nécessaire. Certains prérequis sont exigés. Être habile est important : il faut savoir user de dextérité en carrosserie, pour des questions essentielles de précision dans les manipulations des éléments.

Pour entrer dans le métier de carrossier, il est important d’avoir un minimum de savoir-faire et les connaissances requises dans divers domaines. Electronique, mécanique… Ces domaines ne doivent pas vous être totalement étrangers si vous souhaitez devenir carrossier automobile.

Aujourd’hui, les appareils électroniques sont complexes à manipuler. Dans le secteur automobile, les voitures sont des condensés d’électronique. Il faut être au courant en tant que carrossier afin de prendre toutes les précautions et ne pas abîmer les mécanismes en travaillant sur la carrosserie. Une connaissance du matériau est primordiale. L’aluminium ne réagit pas de la même manière qu’un acier, qu’un alliage ou qu’un matériau composite.

La formation de carrossier automobile

Les études et la formation pour devenir carrossier sont courtes. Vous pouvez devenir carrossier automobile après un CAP ou un Bac Pro. Les carrossiers les plus diplômés obtiennent un Bac+2, comme un BTS ou une licence pro.

Il n’existe pas qu’un CAP pour devenir carrossier :

  • CAP réparation de carrosserie ;
  • CAP construction des carrosseries ;
  • CAP Peinture des carrosseries ;

Avec les Bac pro, les mêmes intitulés sont utilisés : à vous de choisir la discipline et la spécialité qui vous convient pour voir vos perspectives d’avenir se dessiner.

Le BTS conception et réalisation de carrosseries peut vous ouvrir des portes sur le métier de carrossier.

Enfin, les licences pro en Maintenance et Technologie et celles en Métiers de l’Industrie orientent aussi vers les métiers de carrossier automobile et peintre-carrossier.

Les écoles et formations qui proposent les CAP ou BTS que vous recherchez pour devenir carrossier sont assez nombreuses en France. Puisqu’il s’agit d’une formation scolaire publique, un conseiller d’orientation peut facilement vous aiguiller.

Carrossiers : les débouchés, le salaire

Un carrossier débutant et venant d’obtenir son diplôme est rémunéré au SMIC. Selon les spécialités que vous possédez et selon le garage qui vous emploie, le salaire peut être bien sûr plus élevé. Il est à noter que des différences salariales ont été observées au niveau régional.

Les débouchés après un diplôme en carrosserie sont multiples. Tout dépend bien sûr de la voie particulière que vous avez suivie. Vous pouvez être embauché en tant que technicien supérieur en construction automobile, ou devenir chef d’atelier en encadrant votre propre équipe après avoir gravi les échelons.

Sur le long terme, vous pouvez ouvrir votre propre garage, ou bien être employé d’usine automobile si cela vous convient mieux pour un emploi de milieu ou fin de carrière professionnelle.

Show Buttons
Hide Buttons