Actu

Qui a chanté la bohème ?

Charles Aznavour la Bohème

La Bohème est une chanson d’origine française, sur la thématique de l’amour traitant du concept de la vie de bohème. Elle est classée comme l’un des plus grands classiques de la musique française, et une des plus grandes chansons sur la ville de Paris.

Qui sont ses compositeurs ?

La bohème a été écrite par Jacques Plante, et composée par Charles Aznavour, pour l’Opéra-comique « Monsieur Carnaval de Charles Aznavour » en 1965. C’est un single tiré du 17e album du chanteur, l’album qui lui-même est intitulé ‘‘La bohème’’, et sorti en 1966.  Elle a été classée comme une des meilleures musiques internationales emblématiques de son répertoire et de sa carrière musicale.

A lire aussi : Comment traiter les poils incarnés après l'épilation ?

De quoi parle cette musique ?

Vers l’âge de 36 ans, après avoir été reconnu comme l’une des stars les plus populaires de la chanson française à partir de l’année 1960 (grâce à sa panoplie de maxi single inspirés de sa propre vie telle que : « Je m’voyais déjà » de 1961, « Les Comédiens » en 1962, « Et Pourtant » en 1963, « Hier encore » en 1964, « For me formidable » de la même année…), Charles Aznavour expérimente un nouveau succès planétaire avec le titre « La Bohème » en 1965.

Tout comme sa fameuse chanson « Heureux avec des riens » de l’an 1955, ou la chanson « Ménilmontant » de 1938 issue de Charles Trenet et bien d’autres, Charles Aznavour expose dans celle-ci les réminiscences mélancoliques de la vie de bohème d’un jeune artiste peintre du quartier Montmartre située à Paris. Si cette chanson a connu un tel succès, c’est bien parce qu’elle épousait le contexte et l’époque où elle a été sortie. Tous les jeunes de cette période se reconnaissaient en la Bohème.

A lire en complément : Quel est le prix du visa ?

Inspirée de sa propre vie d’artiste, cette chanson s’avère être un véritable hymne à la jeunesse, du fait qu’il parle en ces mots : « Je vous parle d’un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaître, Montmartre en ce temps-là, accrochait ses lilas, jusque sous nos fenêtres, et si l’humble garni, qui nous servait de nid, ne payait pas de mine, c’est là qu’on s’est connu, moi qui criait famine, et toi qui posais nue…, la bohème, ça voulait dire, on a vingt ans, et nous vivions de l’air du temps, on était jeunes, on était fous… ».

Contexte d’écriture et ventes

Au premier abord, cette chanson était initialement prévue pour être chantée par le défunt chantre d’opérette Georges Guétary, à l’occasion de l’opérette Monsieur Carnaval de Charles Aznavour, conçue au théâtre du Châtelet de Paris en 1965 avec une brochure de Frédéric Dard. Charles Aznavour va donc l’enregistrer avant la présentation générale de l’opérette. Ce qui engendre de nombreuses querelles médiatiques entre les deux chanteurs et leurs maisons de disques spécifiques Barclay et Pathé-Marconi.

Le succès fait par les ventes de disques des deux interprètes aura pour apport de favoriser leur réconciliation, avec Frédéric Dard comme médiateur. Cette romance, considérée jusqu’à nos jours comme l’une des plus emblématiques de sa longue carrière, sera vendue à plus de 200 000 exemplaires seulement en France. Toutefois, elle connaîtra un énorme succès sur le plan international, car elle sera traduite en cinq langues : anglais, allemand, italien, espagnol, et portugais.

Show Buttons
Hide Buttons