Business

Comment se passe la signature d’un CDI ?

Le CDI, Contrat à Durée Indéterminée est la seule forme de contrat non obligatoire. Il est effectivement possible de travailler sous un régime CDI sans signer un contrat au préalable. Toutefois, la signature d’un CDI représente une garantie pour l’employé. Il s’agit d’une forme de sécurité, régissant toutes les clauses et les détails relatifs au poste à occuper. Cet acte fait valoir les droits et les devoirs d’un salarié au sein d’une entreprise. La signature d’un CDI prend en compte plusieurs paramètres. Il s’agit d’une procédure qui se déroule à plusieurs étapes. Signer un CDI implique un certain nombre d’éléments que  nous développerons ici

Vérification des clauses du CDI

Comme la définition de ce sigle le stipule, le CDI renvoie à un contrat de travail sans durée fixe. En principe le contrat de travail représente un document présentant toutes les informations relatives à l’entreprise recrutant. Celui-ci renferme également des données concernant le poste et les fonctions à effectuer. Naturellement avant de procéder à la signature de ce document, il est nécessaire de prendre en compte toutes les informations inscrites sur le document. Pour cela, il est question de lire et de relire profondément les clauses qui y figurent.

A lire en complément : Comment miner du bitcoin avec son téléphone ?

La première phase lors de la signature d’un CDI consiste à vérifier toutes les conditions et les clauses préalablement discutées lors de l’entretien d’embauche. Il s’agit en particulier des conditions de travail, du poste à occuper, des horaires, du salaire, de la date du début du travail, des conventions conventionnelles et des informations relatives à l’assurance ou à la mutuelle entre autres. Rappelons qu’un contrat en CDI ne présente qu’une date de début. Il s’agit d’une forme de contrat à durée indéterminée autrement dit, la date de fin de contrat n’est pas déterminable. L’étape de la vérification des données du contrat est le moment privilégié pour réfuter une clause ou en discuter avec son employeur.

La signature proprement dite

Après avoir vérifié toutes les informations présentées dans le contrat CDI, place au moment fatidique : celui de la signature proprement dite. La signature d’un contrat de travail représente le moment suivant lequel l’employé et l’employeur émargent conjointement, signe de leur approbation. Il s’agit d’un geste plein de sens qui finalise le processus de recrutement d’un employé et atteste de son statut au sein d’une entreprise. Un contrat validé est un contrat signé. Par conséquent, celui-ci ne prend effet qu’après la signature des deux parties. Un espace privilégié est généralement prévu à la fin du contrat pour recueillir ces signatures.

A découvrir également : Courtier en immobilier : une bonne ou mauvaise idée ?

Quel est l’intérêt d’un CDI signé ?

La signature d’un contrat de travail est facultative en fonction des types. En effet, seuls les contrats de type CDI n’impliquent pas forcément une signature. Il s’agit de la forme de contrat classique qui ne dispose pas d’une période de validité spécifique. Toutefois, il est important de noter qu’un contrat signé renferme une valeur juridique très important. Celui-ci représente un document officiel qui peut être soumis à une expertise juridique. Travailler sous contrat est une garantie pour l’employeur et d’autant plus pour l’employé. Un contrat signé est un contrat validé, un contrat signé est un contrat reconnu par la loi en vigueur.