Maison

Choisir le bon radiateur

Dans le cadre de l'aménagement d'un intérieur, le chauffage prend une place importante, d'autant plus si l'on habite les Hauts de France ou la région Grand Est, où il fait froid plus régulièrement qu'ailleurs. En effet le choix des radiateurs conditionnera divers éléments de la vie quotidienne, à commencer par la décoration. Certains radiateurs un peu anciens sont effectivement assez inesthétiques, tout simplement parce qu'à l'époque où ils ont été fabriqués on pensait davantage à leur fonction chauffante qu'à leur aspect. D'autres, plus modernes, se marient très bien dans une décoration actuelle, tant dans leur forme que dans leurs coloris.

Le chauffage : un choix financier important

Mais ce n'est pas tant l'aspect décoratif qui importe le plus lorsque l'on doit faire le choix de radiateurs pour son habitation, que l'aspect énergétique. En effet si l'on souhaite par exemple remplacer de vieux convecteurs électriques, qui consomment énormément d'électricité sans s'avérer pour autant efficaces en matière de réchauffement des pièces, il faut réaliser une véritable étude de marché, tant l'offre est importante. On se rendra assez rapidement compte que le radiateur appelé radiant est du même acabit que le convecteur : il chauffe très puissamment et ce avec une grande rapidité, et est extrêmement gourmand, de ce fait. En revanche la grande différence est qu'il renvoie ensuite la chaleur dans toute la pièce, par le biais de rayons infrarouges et réchauffe toute la surface.

A découvrir également : Une cuisine créative à la plancha

Les radiateurs les plus économiques

Aujourd'hui deux types de radiateurs muraux sont ceux que l'on conseille le plus aux particuliers comme aux professionnels de se procurer, du fait de l'évolution technologique qu'ils représentent. Le radiant, évoqué plus haut, a cet avantage de continuer à restituer la chaleur une fois le temps de chauffe terminé et ce par rayonnement infrarouge. C'est le même principe dans le radiateur à inertie, qui va stocker la chaleur, émise grâce à l'énergie électrique, dans une plaque de céramique – on parle alors d'inertie sèche – ou dans un liquide – on parle là d'inertie fluide – puis la restituer au fil des heures mais sans faire appel à la technologie infrarouge cette fois. On parle là de chaleur douce parce que, contrairement à un radiateur radiant, l'intensité est moins grande au moment du processus de chauffe. Au préalable on l'appelait raditeur à accumulation, cette appellation renvoie cependant à des radiateurs de grande taille, dans lesquels ce sont des briques qui stockaient la chaleur pour la restituer, d'où l'utilisation de l'expression chauffage à inertie.

Les différents types de radiateurs disponibles sur le marché

Les radiateurs à inertie sont également très populaires. Ils fonctionnent en accumulant la chaleur dans un matériau tel que la pierre ou la céramique, qui restituera ensuite cette chaleur progressivement dans la pièce. Ce type de radiateur est particulièrement recommandé pour les grandes pièces où il est nécessaire de maintenir une température constante.

A lire en complément : Comment viabiliser un terrain non constructible ?

Viennent ensuite les radiateurs électriques rayonnants. Ces derniers émettent des ondes infrarouges qui chauffent directement les personnes et les objets présents dans la pièce plutôt que l’air ambiant, procurant ainsi une sensation de chaleur immédiate et agréable. Les modèles équipés d’un thermostat permettent une régulation optimale de la température.

Il existe des radiateurs mixtes (à eau et électriques) qui offrent le meilleur des deux mondes : ils peuvent être raccordés au circuit de chauffage central existant tout en étant dotés d’une résistance électrique pour fonctionner indépendamment du reste du système lorsque nécessaire.

Il est capital de prendre le temps d’étudier toutes ces options afin de choisir celle qui s’adaptera le mieux à ses besoins et à son budget car chaque modèle dispose d’avantages différents mais également d’inconvénients qu’il faut savoir discerner pour réaliser un choix pertinent.

Comment bien régler son radiateur pour une utilisation optimale

Le choix du radiateur n’est pas la seule étape importante dans l’utilisation d’un système de chauffage électrique. Le réglage du thermostat est effectivement un élément clé pour optimiser le confort et réaliser des économies d’énergie.

Afin de profiter pleinement de son équipement, vous devez déterminer la température idéale à maintenir dans chaque pièce. Il ne sert à rien (et cela pourrait même être contre-productif) de chauffer une chambre à coucher ou une salle de bain au même niveau que le salon, par exemple. Les spécialistes recommandent généralement une température entre 18 et 20°C pour les pièces à vivre et 16-17°C pour les chambres.

Une fois cette température sélectionnée sur le thermostat, vous devez définir les heures auxquelles la pièce sera occupée ou inoccupée. Il peut être judicieux de baisser légèrement le chauffage lorsque personne n’est présent dans la maison ou pendant la nuit (surtout si on utilise des couettes épaisses qui permettent de conserver sa chaleur corporelle).

Il faut aussi prendre soin d’aérer régulièrement les différentes pièces afin que l’air circule correctement et évite ainsi l’apparition d’une sensation trop humide qui nécessiterait alors une hausse du chauffage.

En suivant ces quelques conseils simples mais efficaces, chacun sera capable non seulement de choisir le bon radiateur électrique pour son logement mais aussi d’utiliser celui-ci avec efficacité et économie.