Société

Travail du métal : comment devenir forgeron ?

Parmi les métiers de l’artisanat, on trouve le métier de forgeron. Le travail du métal, même si on peut penser qu’il est obsolète, se pratique encore en France et à travers le monde. Mais comment découvrir le secret du métal et devenir forgeron ? Comment trouver une formation de forgeron ? On vous dit tout sur ce métier atypique et manuel.

Formation de forgeron : la passion de la forge

Quand on pense à la forge, c’est tout de suite des images de spectacles médiévaux qui nous viennent à l’esprit. La forge n’a pas totalement disparu du paysage de la formation. Vous avez une passion pour le métier de forgeron et vous avez entendu parler d’une possibilité de formation pour devenir forgeron ou ferronnier d’art ? Découvrez une profession en constante évolution basée sur les secrets ancestraux de la forge.

A découvrir également : Le tarif pour l’acheminement de l’électricité

Une profession qui persiste

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, paraît-il… Les métiers de forgeron et de ferronnier d’art semblent persister. Habilités à fabriquer de leurs mains et avec un savoir-faire ancestral des rampes, des portails, des escaliers et le travail du métal en général, ces artisans du feu sont présents parmi les métiers d’art les plus fascinants.

Le travail du métal et des métaux  permet de devenir un véritable maître du feu, de l’enclume et du marteau. Le métier de forgeron est un métier ancien qui trouve son origine autour de la forge. Avec la production de A à Z de pièces essentielles, le forgeron s’est “forgé” une réputation d’artisan de qualité.

A voir aussi : Vacances après le déconfinement : pourquoi choisir la Bretagne comme destination ?

Un métier qui a évolué

Mais aujourd’hui, qu’en est-il du métier de forgeron et de ses applications concrètes et nécessaires ? Être forgeron au XXIe siècle requiert plus que jamais de l’expérience, un savoir-faire sans faille et une organisation à toute épreuve.

Des plans de fabrication à l’objet fini, le ferronnier d’art ou le forgeron sait exactement quelles seront les étapes de fabrication de ses pièces.

Que fait un forgeron ?

Avec les avancées technologiques fulgurantes, un forgeron et un ferronnier d’art travaillent aujourd’hui différemment d’il y a quelques siècles…! Un forgeron en formation ou installé à son compte va avoir plusieurs types de demandes et de commandes.

Vous réalisez des pièces à chaud, en respectant des dimensions précises. Vous choisissez le métal adéquat, que vous faites chauffer à des températures pouvant monter jusqu’à 1000 degrés Celsius. Le métal devient malléable et vous permet de façonner votre pièce avec un marteau, un marteau-pilon ou une presse à métaux.

Diverses méthodes sont passées en revue en formation et dans le métier : on n’arrête jamais d’apprendre. Du chauffage du métal à la pièce finale, en passant par le façonnage, l’estampage, l’extrusion, la soudure… Être forgeron en fonderie ou dans une forge à l’ancienne nécessite de comprendre la complexité du métal.

Aujourd’hui, un forgeron peut aussi travailler en tant que maréchal-ferrant ou comme taillandier. Les spécialités sont réunies pour permettre aux artisans de tirer leur épingle du jeu en proposant plusieurs  expertises.

Comment devenir forgeron ou ferronnier d’art

Des études et une formation sérieuse sont nécessaires pour devenir forgeron  ou ferronnier d’art. En intégrant une formation de forgeron ou de ferronnier d’art, vous apprenez des techniques ancestrales mais aussi modernes et contemporaines de traitement et de travail du métal.

Le métier de forgeron ou de ferronnier d’art est un métier physique qui demande plus d’efforts au corps qu’un métier plus stationnaire. Vous êtes en constant mouvement et en action face à une forge et à des températures élevées. Bien sûr, vous devez être manuellement doué, même si en formation, les compétences de forgeron et de ferronnier d’art vous sont transmises via un cursus bien précis et technique.

Vous intégrez la connaissance des métaux et des alliages de métal, ainsi que le choix du métal le plus adapté pour la réalisation de telle ou telle pièce. Vous apprenez concrètement à devenir artisan d’art en ferronnerie ou en forge, ce qui signifie être créatif et avoir des idées qui vous aideront à vous démarquer dans votre métier.

Les études pour devenir forgeron

Il n’existe pas qu’une seule formation pour devenir forgeron, rassurez-vous. Selon l’orientation que vous souhaitez donner à votre formation, vous pouvez suivre diverses formations de forge et de ferronnerie d’art.

Juste après la 3e, vous pouvez directement entrer en formation en préparant un CAP ferronnier d’art. Vous avez ensuite le choix de poursuivre votre formation avec un BMA (Brevet des Métiers d’art) qui dure 2 ans. Vous pouvez aussi faire le choix de poursuivre votre formation vers un Bac Pro Technicien en Chaudronnerie industrielle. Cette formation se solde par un BM Ferronnier (Brevet de Maîtrise) qui dure 2 années supplémentaires.

Si cette voie ne vous convient pas, vous pouvez aussi préparer un Bac Pro Métallier. Avec votre Bac en poche, il est ensuite possible d’aller plus loin avec un DMA (Diplôme des Métiers d’art) en 2 ans. En 3 ans, vous pouvez aussi préparer un DN MADE, Diplôme National des Métiers d’art et du Design. Le DN MADE est le plus haut diplôme que vous pouvez obtenir : vous serez alors au niveau d’un forgeron ou ferronnier d’art hautement qualifié.

Formation forgeron / ferronnier d’art : les débouchés

Un artisan forgeron ou un ferronnier d’art a quelques débouchés, notamment en design. Vous pouvez par exemple travailler avec des professionnels de l’agencement d’intérieur. Il est aussi possible de travailler dans la restauration de patrimoine historique, ou alors devenir forgeron formateur à votre tour.

En étant artisan, les portes de nombreux événements vous sont ouvertes, notamment dans les univers de la culture médiévale. En fonction de votre statut, de votre qualification et de votre spécialité, vous pouvez être artisan à votre compte ou ouvrier, ce qui ne vous offrira pas le même salaire.

Un ouvrier forgeron ou ferronnier d’art en entreprise peut compter sur un salaire équivalent au SMIC. En tant que débutant, vous pouvez gagner 1700 euros brut par mois. En fonderie, vous pouvez en tant qu’ouvrier espérer grimper les échelons et encadrer une équipe à terme.

La clé pour trouver des débouchés est de se spécialiser afin de vous faire connaître. Trouvez les niches qui fonctionnent, faites du réseau, proposez des prestations qui sont la marque de votre créativité.

Se former en école

En France, plusieurs villes proposent une formation pour devenir forgeron ou ferronnier d’art. Perpignan, Marseille, Lyon, Nice et Blois entre autres vous accueillent. Cela implique de faire des choix de vie qui vous rapprocheront de votre passion.

Par ailleurs, si vous êtes en reconversion professionnelle, sachez que l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) est en mesure de vous proposer une formation qualifiée de ferronnier. Les formations de l’AFPA sont généralement courtes et efficaces. Il ne vous reste plus qu’à vous renseigner !

Show Buttons
Hide Buttons