Santé

Quand récolter le thym ?

Quand récolter le thym

Le thym encore appelé Thymus, est une plante aromatique de la famille des Lamiacées qui comporte plus de 300 espèces. Avec leur richesse en huiles essentielles, ces plantes portent des petites fleurs rose ou blanche et sont rampantes. Néanmoins, il existe des moments propices pour leur récolte afin d’en profiter. Cependant, découvrez ici quand il faut faire la récolte du thym.

Le moment parfait pour la récolte du thym

La période idéale pour récolter le thym est entre avril et juillet, selon les régions lorsqu’il commence à fleurir, car c’est là qu’il est plus parfumé, qu’il concentre un maximum de ses principes actifs. Néanmoins, vous pouvez aussi récolte le thym au jardin toute l’année selon le besoin. Une autre méthode est de consulter le calendrier lunaire et prévoyez votre récolte de préférence à la montée de la lune.

A découvrir également : Faut-il choisir l'e-liquide D'lice pas cher ?

C’est une période durant laquelle les plantes sont gonflées de sucs aromatiques. De plus, vous pouvez prévoir votre cueillette dans la matinée dès la disparition du rosé, lorsque le matin est ensoleillé et frais. Faites attention aux temps lourds qui sont trop humides pour une bonne conservation du thym.

La conservation du thym

Avant de sécher le thym, il faut éviter de le laver. Fabriquez des petits bouquets de thym que vous suspendrez dans une pièce sombre, sèche et aérée. Après quelques jours, les bouquets auront séché, alors commencez par les décortiquer. Cela revient à enlever les parties abimées ou de mauvaise qualité, et de détacher les feuilles et fleurs des tiges. Après cela, vous pourrez profiter de tous les arômes et de toutes les vertus du thym durant un an, et cela jusqu’à votre prochaine récolte.

A découvrir également : À partir de quel moment faut-il envisager l’appareillage auditif ?

Thym

Les propriétés du thym

Avec sa richesse en huile essentielle, la particularité du thym est qu’il peut varier d’un lieu à l’autre, d’une variété à l’autre et d’une culture à une autre.  Par ailleurs, la plante contiendra quelques peu de thymol, de linalol ou de géraniol. En premier lieu, la plante vous permet de profiter de ses arômes qui relèvent de nombreux plats et sauces, et parfument grillades ainsi que des pâtisseries.

De plus, avec ses propriétés antispasmodiques et toniques, le thym possède des vertus sur les voies digestives qui facilitent la digestion et calment les spasmes de l’estomac et de l’intestin. Il prévient et soulage les rhumes, toux et bronchites tout en calmant les inflammations de la gorge. Le thym est aussi utilisé pour les affections cutanées (plaies, ulcères…) avec sa propriété antiseptique.

L’utilisation du thym

Le thym peut être utilisé à plusieurs endroits comme à la cuisine traditionnellement dans le bouquet garni de la cuisine bourgeoise ainsi que provençale, qu’il s’agisse de parfumer viandes, poissons, fruits de mer, légumes, sauces. Dans les desserts, il peut aider aux préparations à base de fruits. En tisane, il sert de boisson, mais aussi pour des gargarismes ou cataplasmes. Il fait aussi des aspirations efficaces. En décoction, le thym peut servir comme de lotion capillaire tonique du cuir chevelu, ou de bain revigorant antidouleur.

Show Buttons
Hide Buttons