Les erreurs médicamenteuses des infirmiers

L’infirmier est avant tout un être humain. Il peut se tromper de dose, de médicament, transmettre une information erronée, etc. Le surmenage est d’habitude à l’origine de toutes ces fautes. Mais il faut aussi dire que les conséquences qui peuvent en résulter sont très sérieuses. La santé reste un domaine sensible. Si le soignant n’est pas en mesure d’améliorer l’état de la personne, il ne devrait pas l’aggraver.

En quoi consistent les erreurs médicamenteuses des infirmiers ?

Les erreurs médicamenteuses sont de plusieurs types. Il y a par exemple l’erreur de médicament, l’erreur de dosage, de posologie ou de concentration, le médicament périmé ou détérioré, ou encore l’erreur de technique d’administration ou même de forme galénique. Dans bien des cas également, il est même possible que l’infirmier se trompe de patient. Toutes ces erreurs sont dites erreurs médicamenteuses. Elles peuvent être définies comme étant les erreurs concernant les actes de soins en lien avec l’administration d’un principe actif, préalablement prescrit par un médecin. Ces fautes peuvent être liées au surmenage.

Les interruptions de tâches peuvent également en être à l’origine étant donné qu’elles perturbent la concentration nécessaire à la bonne réalisation de l’acte et peuvent ainsi altérer la performance. Les conséquences d’une mauvaise prise en charge médicamenteuse sont nombreuses. Une poursuite devant l’ordre des infirmiers peut même être envisagée.

Conséquences des erreurs commises par les soignants

Les erreurs commises par les infirmiers peuvent entraîner plusieurs conséquences avec des degrés différents. Si pour certains patients il n’y a quasiment pas de répercussion, pour d’autres ce peut être tout le contraire. Le fait par exemple de se tromper de malade et d’administrer au patient des médicaments destinés à un autre peut même entraîner sa mort.

Avec un peu de chance, les conséquences seront moins dramatiques. Mais même dans ce cas, le soignant peut se retrouver avec une perte de confiance en lui. Il aura désormais une hypervigilance démesurée. Il faut savoir que les répercussions ne concernent pas seulement les patients. Les infirmiers sont également (et surtout) les plus touchés dans l’histoire. Il convient dès lors de toujours faire preuve d’attention.

Si l’erreur reste humaine, la santé est toujours délicate. Lorsqu’une personne se trouve sous votre responsabilité, vous devez vous arranger pour (au moins) ne pas détériorer son état. Vérification de la conformité de la prescription, lecture de l’étiquetage des produits, traçabilité de l’allergie, vérification des médicaments… vous ne devrez rien négliger. Pensez aussi à prendre en compte la similitude des noms de médicaments. Cela peut vous éviter certaines situations désagréables.