Santé

Comment inciser et soigner le panaris ?

soigner le panaris

Lorsque le panaris est infecté, les traitements de base ne sont plus vraiment efficaces. Si rien n’est fait, le doigt concerné sera amputé. Heureusement, il ne sera pas nécessaire d’aller jusque-là puisque vous pourrez vous faire inciser ce doigt par un professionnel compétent. Découvrez donc comment inciser et soigner un panaris.

L’incision du panaris

Lorsqu’un panaris survient, il est important que la poche de pus se forme avant de procéder à l’incision. Toutefois, dans un processus naturel, l’apparition du pus peut être lente alors que les douleurs sont bien présentes. Pour cela, vous devez faire mûrir votre panaris.

A voir aussi : 3 conseils pour être en bonne santé tout en restant mince

Pour cela, vous pourrez tremper votre doigt dans un bain d’eau tiède contenant du gros sel. Cela participe à la fragilisation de la peau et l’apparition du pus. Généralement à ce stade, le pus peut s’écouler tout seul.

Néanmoins, une incision sera nécessaire dans le cas d’une gangrène ou lorsque le pus ne s’écoule pas tout seul. Cette opération doit être de préférence réalisée par un médecin. Dans un premier temps, un prélèvement de pus est réalisé pour être analysé. Selon les résultats, le traitement adéquat sera prescrit.

Lire également : Où acheter du CBD ?

Aussi, une anesthésie locale est réalisée afin de procéder à une incision sans douleur du doigt concerné. La peau de la partie infectée est incisée pour permettre au pus d’être drainé plus facilement. Les autres tissus morts sont également extraits en vue d’assainir la plaie.

Retenez que la peau doit être bien incisée afin de permettre une cicatrisation plus lente. Lorsqu’elle est sectionnée dans une proportion minimaliste, les tissus se referment plus vite entrainant des complications ou une récidive du mal.

Notez que si vous le pouvez, vous pourrez réaliser une incision de la même façon depuis chez vous, cela reste néanmoins imprudent.

Le traitement du panaris

Une fois que votre doigt a été incisé comme il faut, vous devez y appliquer des compresses qui sont à changer selon les indications de votre médecin. Ce renouvellement est régulier pendant les 7 premiers jours. Ensuite, il faudra changer vos compresses tous les deux jours jusqu’à ce que la plaie se cicatrise.

Toutefois, vous pouvez soigner un panaris à des stages moins évolués nécessitant une ablation cutanée. Ainsi, dès que vous sentez l’apparition de l’inflammation, vous pouvez utiliser la solution de Dakin. Ce mélange antiseptique vous permet de stopper l’évolution du mal et vous évitera une incision.

Si l’eau de javel peut se montrer efficace, c’est un moyen de lutte à utiliser en dernier recours. Cette eau peut en effet être corrosive et vous ronger la peau. Cependant, certaines alternatives plus naturelles permettent de soigner le panaris.

Vous pouvez donc opter pour les huiles essentielles. Celle de la lavande est réputée pour son efficacité. Pour soigner le mal avec cette huile, mettez-en deux gouttes sur une compresse chaude puis enveloppez le doigt atteint jusqu’à son refroidissement.

L’huile essentielle de niaouli jouera les mêmes rôles que la précédente huile. Vous pouvez également vous servir d’un extrait de jus de choux pur pour en faire un cataplasme sur la partie infectée.

Une fois que vous aurez guéri, vous devez éviter certaines habitudes. Pour cela, vous ne devez plus vous ronger les ongles ni arracher la chair autour de celles-ci.

Show Buttons
Hide Buttons